Gérant de bar : 3 incontournables pour réussir en 2018

Gérant de bar : 3 incontournables pour réussir en 2018 - Egast Strasbourg

Durant le salon Egast à Strasbourg, notre équipe a échangé, observé et évalué les facteurs de succès et les impératifs à remplir pour augmenter ses chances de réussites en 2018 lorsque l’on est gérant de bar.

Les normes et la réglementation pour le gérant de bar

La certification NF525

Ce début d’année 2018 pour les vendeurs de logiciels de caisse et de matériel de caisse enregistreuse aura été intense. En effet depuis le 1er janvier, l’ensemble des cafés, bars, hôtels, restaurants doivent être équipés d’un matériel/logiciel certifié par leur fournisseur.

Cette obligation vise à mieux tracer les encaissements et les factures afin de rendre plus complexe une tentative de fraude. Le secteur est des CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants) est très surveillé par l’administration et ses organismes de contrôle comme en témoigne l’Acoss (caisse nationale du réseau des Urssaf) qui dans son rapport de 2016 sur le contrôle et la lutte contre la fraude au prélèvement social précise

A titre d’illustration, ces interventions (N.D.L.R. : prévention contre la fraude fiscale) s’orientent traditionnellement vers les activités liées à la saisonnalité, au tourisme de masse et/ou manifestations culturelles, musicales ou sportives (festivals, marchés/braderies, hôtels/cafés/restaurants et commerces du littoral français, sites touristiques et culturels).

Le RGPD

Dans la foulée de cette obligation, la réglementation européenne RGPD (règlement général sur la protection des données) sera mis en application à partir du 25 mai 2018. Cette règlementation vise à mieux protéger les données personnelles. Suite aux différents scandales sur l’utilisation non consentie de ces données (Cambridge Analytica) ou à la fuite massive de données (Yahoo, Ashley Madison), l’Union Européenne s’est saisi du dossier afin de restaurer la confiance du consommateur lorsqu’il partage des données.

Pour cela, les entreprises qui collectent des données vont devoir mettre en place un certain nombre de procédure pour faciliter la suppression, la récupération et la récupération du consentement du consommateur en cas de traitement de ces données. Bien que les scandales concernent principalement de grandes plateformes internet, cette règlementation concerne toutes les entreprises exploitant des données de citoyens européens.

C’est à dire qu’un gérant de bar disposant d’une liste de mail de ces clients devra respecter la règlementation. Prenons cet exemple d’Email, la règlementation obligera qu’il soit aussi facile de s’inscrire et se désinscrire à cette liste. Il ne faudra pas partager ces adresses mails à son brasseur sans le consentement explicite du client.

À retenir !

En conclusion, ces nouvelles obligations vont pousser les CHR à mieux s’organiser, la fraude fiscale va devenir plus complexe et obliger les fraudeurs soit à régulariser leur situation soit à développer des techniques complexes et chronophages pour rester hors des radars de l’administration fiscale. Les impacts financiers de ces changements devront être anticipés. C’est pourquoi, l’une des clés de réussite de 2018 pur le gérant de bar sera la rigueur dans la gestion financière et des données.

Avoir une seule bière pression à la carte, c’est devenu compliqué

Lors du salon, un brasseur de renommé national proposait une dizaine de bières à la dégustation (L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération). Ce qui était marquant c’est que leur produit phare n’était pas proposé, seulement des bières inconnues du grand public. En effet, le consommateur recherche des bières qui racontent une histoire, dont la recette est originale. On vend maintenant de la bière comme on vend du vin. C’est à dire en parlant de terroir, de processus de brassage, de durée de brassage. Mais pour cela, il faut former ces barmen à vendre ce type de bière.

Il faut aussi gérer une plus grande quantité de bière à la carte. Cela implique plus de tireuses, un espace pour le stockage des futs… Mais cette montée en gamme oblige à une augmentation des tarifs, ce qui aura pour conséquence une diminution de la consommation. Cela peut-être vu comme une opportunité de booster la rentabilité par les gérants de bar en proposant d’autres services. Ils peuvent ainsi développer un service de restauration (des planches par exemple), une animation lors de soirées (diffusion de sport, spectacle).

Cultivez le plaisir dans votre établissement

Cette montée en gamme sur les boissons se traduit aussi sur l’accueil et le cadre de l’établissement. Nous avons pu apprécier lors du salon, les stands distributeurs très travaillés esthétiquement avec un sens de l’accueil prononcé, une mise en scène réfléchie des produits. Les consommateurs viennent chercher un produit mais aussi un moment. Différents éléments invitent votre clientèle à passer un bon moment. Cela passe par l’équipement  (un hall entier d’Egast dédié à l’équipement ) pour des personnes confortablement installées.

La mise en avant de vos produits au travers d’un bar bien agencé et de rappels visuels compréhensibles et accessibles. La scénographie par le développement d’un univers visuel attractif. Enfin nous ne saurons que vous recommander de mettre un place un système de sonorisation adapté et de proposer à vos clients des playlists mises à jour régulièrement et une expérience musicale récréative.

Démonstration gratuite Jukeback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *